Connectez-vous à nous

André Massicotte n’est plus

Hockey

André Massicotte n’est plus

HOCKEY. La communauté du hockey à Laval est en deuil. André Massicotte est décédé subitement à l’âge de 73 ans, le 20 août, à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (HSCM).

Commentaires

M. Massicotte s’est impliqué comme bénévole durant plus de 35 ans. Il n’a pas compté ses heures en œuvrant de 1980 à 1990 comme entraîneur, gérant et directeur pour l’Association Sportive Centre-Sud de Laval (ASCVL). En 1990 et 1991, il a été coprésident et secrétaire-trésorier pour les Diplomates de Laval, dont il fut aussi le président de 1991 à 1995.

De 1997 à 2002, il a occupé le poste de vice-président de Hockey Laval. Il a géré les dossiers suivants: comité politique, comité BB, comité communications, MAHG, comité des tournois et championnats ainsi que le midget AAA.

Au Panthéon

André Massicotte a été élu au Temple de la renommée de Hockey Laval (2008) et Hockey Québec (2012).

Hommages

«Je viens de perdre un ami et un collègue de travail», affirme le président de Hockey Laval, Michel Demers. C’est une lourde perte pour Hockey Laval. Jamais ce grand bénévole n’a refusé un défi. Il a été porteur de nombreux dossiers.»

Pour sa part, Pierre Gervais, qui a côtoyé l’homme durant plus de 20 ans, se souviendra de lui comme un excellent bénévole. «C’était un bon diable! Ça n’arrive pas souvent de faire autant d’années de bénévolat. C’est une denrée rare. C’est un dur coup pour Hockey Laval», admet M. Gervais.

Trophée?

M. Demers discutera avec les membres de son comité afin d’honorer la mémoire de ce valeureux bénévole. «On se penchera là-dessus lors de notre prochaine assemblée, mais il faudrait vraiment lui rendre hommage.»

Actif jusqu’à son décès

Depuis 2002, il agissait comme protecteur des membres et son rôle était de voir à éliminer les actions, les attitudes et les comportements abusifs, discriminatoires ou injustes des membres envers d’autres membres. Il a milité pendant plusieurs années pour la création d’un code éthique comportant des sanctions. Il siégeait également au comité de discipline de Hockey Laval. Il devait en faire partie pour la saison 2015-16.

«Il a fait plusieurs recommandations à la région lors de la création du code d’éthique parental mis en place pour la saison 2011-2012», a précisé M. Demers.

«Il a toujours été près des jeunes. D’ailleurs, ces dernières années il tentait de trouver des solutions quand il y avait des conflits avec les jeunes, parents, entraîneurs et associations», a conclu M. Gervais.

Cérémonie le 29 août

Outre son épouse Jocelyne Magnan, André Massicotte laisse dans le deuil son fils Jean-François (Catherine Dubord), son petit-fils Justin, sa sœur Ghislaine (Antonio Marroco), son beau-frère Ernest (André Boulin), parents, amis et la grande famille du hockey mineur lavallois.

La famille accueillera parents et amis au 2159, boulevard Saint-Martin Est le samedi 29 août de 13h à 16h. Une cérémonie commémorative suivra.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page