Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Actualités

Allumer une chandelle pour les sans-abri de Laval

Le Réseau des Organismes et Intervenants en itinérance de Laval (ROIIL) informe la population lavalloise que c’est demain, vendredi 16 octobre, que la Ville de Laval tiendra sa 31e Nuit des sans-abri, en l’adaptant à la réalité de la crise sanitaire actuelle.

«Cette année, nous avons plutôt opter pour une campagne de sensibilisation visuelle, indique les gens du ROIIL, par voie de communiqué. Vous verrez donc passer sur différents réseaux sociaux un vidéo illustrant la réalité de l’itinérance sur le territoire de Laval.»

De plus, des affiches sont actuellement installées à différents endroits à travers la ville pour sensibiliser et informer la population sur ce phénomène qui a pris de plus en plus d’ampleur et des formes différentes ces dernières années.

Gestes solidaires

Le comité de la Nuit des sans-abri invite chaque citoyen.ne à supporter la cause en changeant sa photo de profil Facebook en lui ajoutant un filtre en suivant les indications suivantes: «ouvrir son compte Facebook et se diriger sur sa page personnelle»; «cliquer sur la photo de profil»; «cliquer sur ajouter un décor»; «dans la barre de recherche inscrire: Nuit des sans-abri»; «sélectionner le décor créé par Mary Pier Gendron»; «confirmer le tout et voilà, le filtre est actif».  .

Également, en signe de solidarité, le ROIIL propose d’allumer une bougie pendant la soirée ou de faire circuler sur les réseaux sociaux une photo d’une bougie. Celle-ci peut être partagée ensuite sur la page Facebook @nsaLaval.

Aggravation durant la pandémie

«Bien que le contexte actuel soit des plus particuliers et que nous ayons tous dû faire un effort pour lutter contre cette pandémie de la COVID-19, l’itinérance, elle, ne s’est pas confinée, préviennent les différents organisme d’intervention en matière d’itinérance à Laval. Au contraire, la pandémie a exacerbé cette problématique sociale.»

La Nuit des sans-abri se veut donc  un évènement de sensibilisation à la réalité de l’itinérance et de la désaffiliation sociale.

«Plusieurs partenaires et organismes de Laval oeuvrant auprès d’une clientèle itinérante ou à risque de le devenir ont dû se serrer les coudes à maintes reprises cette année», souligne l’équipe du ROIIL. (B.L.)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
1 commentaire

1 commentaire

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page