Connectez-vous à nous

3000 comprimés d’extasy à la minute

Faits divers

3000 comprimés d’extasy à la minute

Dépêchés à une résidence de Saint-François pour une histoire de vol de camions, des agents de police de Laval ont finalement saisi, à leur grande surprise, un appareil capable de fabriquer plus de 3000 capsules d’extasy à la minute.

Commentaires

Les enquêteurs de la police de Laval ont mis la main sur toute une machine, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Une enquête conjointe avec le service de police de Mascouche a mené des policiers, mercredi soir, au 3905, Montée Masson, pour saisir deux camions de marque Kubota qui avaient été rapportés volés, trois semaines plus tôt.

En visitant la demeure, qui servait surtout de mini-entrepôt, ils sont toutefois tombés sur un objet qu’ils ne s’attendaient certainement pas à trouver. «Il s’agit d’une machine comme on en voit très rarement sur le marché, explique le porte-parole de la police de Laval, Daniel Guérin. Elle peut fabriquer au-delà de 3000 capsules à la minute. Nous avons encore beaucoup de tests à faire, mais nous croyons qu’elle servait à fabriquer de l’extasy.»

Lors de la même perquisition, la police de Laval a également procédé à l’arrestation d’un homme de 36 ans, qui se trouvait sur les lieux. D’autres arrestations reliées à cette affaire pourraient d’ailleurs avoir lieu dans les prochains jours.

Les policiers ont aussi perquisitionné 21 kilos de poudre blanche, qui n’a pas encore été identifiés.

Complexe

Selon des experts de Santé Canada qui ont examiné l’appareil de plus près, il s’agirait de l’une des plus grosses machines de fabrication de capsules jamais saisies au Canada.

«On nous a expliqué qu’elle était non seulement beaucoup plus grosse que la normale, mais aussi beaucoup plus complexe. Nous croyons qu’elle vaut plusieurs milliers de dollars.»

Toute personne détenant des informations pertinentes sur l’appareil trouvé par les policiers est priée de contacter confidentiellement la police de Laval, au 1-866-796-4636.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page